Compte-rendu de la première plénière

Beau succès pour cette première réunion plénière publique, puisque nous étions une quarantaine, dont environ un tiers de nouveaux.

Cette rencontre a tout d’abord été l’occasion de nous donner des nouvelles, et de permettre à chacun des groupes thématiques de se présenter. A l’heure actuelle, presque tous ont commencé à se réunir, avec de 2 à 13 participants. Seuls les groupes « Quelle santé pour Poitiers ? », « Éducation » et « Économie Territoriale – Commerce » n’ont pas encore trouvé d’équipes ou de date commune.
Avis aux volontaires !

C’est justement pour donner une impulsion au futur groupe consacré au commerce que nous avons choisi d’inviter Christine Drugmant, de la Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC) « Libres lecteurs, libres lectrices », qui porte aujourd’hui la librairie « La Belle Aventure ». Une structure économique originale, puisqu’une SCIC permet de donner une place équivalente dans un projet à des libraires, éditeurs, clients, partenaires associatifs et institutionnels, et citoyens, qui sont organisés en collèges de coopérateurs ayant tous une égalité de voix. L’objectif est aussi de réunir 150 000 euros, afin de restructurer le modèle économique de la librairie, qui connaît les difficultés de nombreux commerces du centre-ville : loyers très élevés, baisse de la fréquentation et des habitudes d’achat des consommateurs. Des échanges ont pu avoir lieu avec Christine après son témoignage. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à vous rendre sur leur site.

***

La deuxième partie de la réunion a été consacrée à des échanges sur l’avancée des groupes de travail. Plusieurs d’entre-eux ont expliqué leurs modalités de rencontre très concrètes : quel lieu, quels moyens de communication, quelle fréquence… Et nous avons pu échanger autour des difficultés qui se posaient à nous. Le défi du recrutement en particulier : il est important que la composition de nos groupes reflète la mixité que nous voulons pour le projet. Mais comment recruter, comment sortir de nos réseaux, de nos cercles de connaissance ? Un message fort ressort de nos échanges : il est important d’associer à nos groupes les experts de la thématique en question… Mais nous sommes tous experts de quelque chose ! Un usager du bus est un « expert du quotidien » / « expert d’usage », de même qu’un universitaire spécialiste des transports peut apporter une contribution éclairante au sujet. L’important est d’associer tous les types d’experts au sein de nos groupes.

Cette partie a été l’occasion de rappeler les trois étapes de la vie des groupes : la première (dont la feuille de route est ici), qui dure jusqu’à fin décembre, vise à construire le groupe (nous connaître, recruter, définir un nom définitif pour le groupe et un appel à contribution qui sera publié sur notre site). Nous aurons l’occasion de détailler les deux suivantes, laphase exploratoire et la phase de construction des propositions, dans des futures plénières.

Petit rappel : Maryse et Yoann sont l’interface entre les facilitateurs de groupes et la coordination. Il est possible de les contacter à l’adresse :groupes@poitierscollectif.fr.

***

Enfin, Lola a proposé que Poitiers Collectif s’associe à l’appel de laMarche pour le climat du 8 décembre. Nous avons pris le temps de discuter de la proposition, et l’assemblée a voté pour. Comme nous n’avions jamais été confrontés à une sollicitation de ce type, nous proposons que, pour la prochaine fois, ce type de sollicitations soit envoyé une semaine avant la plénière, pour que nous puissions associer tout le monde en amont.

NDLR : Suite à cette décision, il a été expliqué par les organisateurs de la Marche que par manque de temps aucune organisation politique n’allait être associée à l’appel. Nous relaierons donc cet appel, sans en être signataires.