Compte-rendu – Plénière Publique #10

11 septembre 2019 – Moulin de Chasseigne, 20h30.

 

Temps 1. Présentation introductive.

1 – Rappel de la Rentrée des Initiatives Citoyennes qui arrive ;

2 – Rappel de la démarche Poitiers Collectif – Présentation du process de travail du collectif programmatique

3 – Présentation des 9 priorités politiques, et des grands objectifs et sous-objectifs correspondants.

Retrouvez ci-dessous la présentation présentée lors de la réunion.

Presentation plénière du 11 septembre

 

Temps 2. Clarifications et réactions.

Les participants ont été répartis en 4 groupes, avec pour première consigne de lire les objectifs / sous-objectifs, et d’identifier les questions de clarification qui pourraient se poser.

Restitution du temps :

  • Manque de précisions : le programme concerne t-il Poitiers ou Grand Poitiers ?
  • Questions de vocabulaire : qu’est-ce que « finances éthiques » ? « Monnaie locale » ? « Richesse ludique » ?
  • Termes trop « techniques » ou difficiles à comprendre du grand public, notamment : « intégrer la biodiversité dans le bâti » / « territoire résilient » (plusieurs fois souligné : le terme est trop présent, car très technique) / « une ville féministe à tous les âges » / « liens entre Recherche et territoire » / l’  « autonomie alimentaire » / « Densification urbaine intelligente »;
  • « Prioriser l’eau potable » :  priorise t-on uniquement l’eau potable, ou l’ensemble des milieux aquatiques ?

Ensuite, les participants ont reçu pour consigne d’identifier leurs coups de cœur / coups de gueule.

Restitution du temps :

Les coups de cœur :

  • La somme des propositions ; la quantité de travail abattu pendant l’été !
  • Un programme réellement écologiste ;
  • Une vraie présence de la participation citoyenne et de la démocratie locale
  • Un sentiment global de proximité et de confiance qui se dégage ;
  • Prise en compte du travail actuel des Maisons de quartier ;
  • Des coups de cœur thématiques : tout l’objectif mobilités douces ; l’objectif clair 100% ENR en 2050 ; droit aux vacances pour tous ; droit à la nature ; les marchés publics zéro déchets ; formulation « Se réapproprier l’espace public », une ville féministe, « respect du vivant sous toutes ses formes ».
  • « Les objectifs tels qu’ils sont décrits correspondent à une ville où j’aimerais vivre » !

 

Les coups de gueule (autrement dit, nos pistes de progression ! ) :

  • Vocabulaire parfois difficile à comprendre de la part du « grand public » (cf clarifications) ;
  • Questionnements sur certains thèmes : « Bienveillant » (à remplacer par « égalitaire » ou « solidaire » ?) ; « exemplaire » (trop moralisateur ?) ;
  • Manque de visibilité et/ou de contenu sur certaines thématiques : « Social », « Education » (« Richesse éducative » : manque de propositions sur le périscolaire / les crèches / le primaire), « Santé », « Culture », « Sports ».
  • La partie « Participation citoyenne » pas assez développée sur la partie « gouvernance » ; [NDLR : Un groupe de travail a été mandaté pour approfondir le sujet, et formuler une proposition pour la plénière du 24 octobre] ;
  • Partie « Politique du logement » à développer ;
  • Construire l’autonomie alimentaire > à préciser ;
  • Mobilité : manque la question inter-quartiers.
  • Ecologie, très bien (un peu trop présente ?), mais attention à la question de l’accompagnement de la transition.
  • Engagement des jeunes : et pour les autres âges ?
  • Certains points relèvent-ils vraiment des compétences municipales ? « Laïcité apaisée » ;
  • Parfois, un flou sur ce qui relève de Poitiers / Grand Poitiers (notamment pour intégrer la notion de campagne, car le terme « ville » est très présent). Manque d’exemple contextualisés et ancrés dans des quartiers ;

 

Le collectif programmatique est mandaté pour proposer une « v2 » du programme, voté au plus tard lors de la dernière plénière programmatique le 23 octobre.

Temps 3. Découverte des propositions. Identification des points clivants.

Les participants sont répartis en 9 groupes, correspondant aux 9 grands objectifs du programme. Ils ont pour objectif de lire les propositions, d’identifier celles qui sont « clivantes » et nécessitent un débat en plénière (en plus des 17 propositions clivantes déjà identifiées par le collectif programmatique).

Remarques : timing trop serré pour avoir le temps de tout lire !

Autres remarques :

  • « Réduire les collisions avec les véhicules » : est-ce qu’on a besoin d’en faire une proposition à part entière ? C’est sans doute déjà pris en compte dans les services de voiries.
  • Passer les zones résidentielles au max de 30 km/h : plutôt qu’imposer, partir de la demande ou concertation des habitants, à l’échelle de chaque quartier.
  • « Proposer des formations au vocabulaire de la discrimination » : trop vague.
  • « Mettre en place des lieux d’hébergement pour les femmes victimes de violence » : attention, actuellement, on est prudent avec le fait de dire qu’il faut « éloigner les femmes » ! Et si c’était plutôt les hommes qui bougeaient ? Comment prendre ça en compte ?
  • Mères célibataires : catégorie manquante.
  • Articuler les propositions liées au LGBT et liées au sport.
  • Attention aux acronymes.

Chaque participant est invité à positionner 6 gommettes sur les thèmes qu’il souhaite voir mis à l’ordre du jour des prochaines plénières. Nous n’aurons pas le temps de débattre de tout, c’est donc pour nous aider à faire l’ordre du jour des prochaines plénières.

Parmi les thèmes ayant recueilli le plus de gommettes :

  • L’aéroport de Biard ;
  • La gratuité des transports collectifs ;
  • Les propositions liées à la laïcité
  • Le désarmement de la police municipale
  • L’expérimentation du revenu universel d’existence.