Compte-rendu – Plénière Publique #11

24 septembre 2019 – Salle Timbaud

1 – Retour sur les évènements récents :

  • Vendredi 20 septembre au matin : Un arbre tombe [Place Magenta]… des jeunes pousses sortent de terre ! Et les propositions de Poitiers Collectif fleurissent pour redonner sa place à la nature dans la vi(ll)e de Poitiers.

Retour sur l’action où Poitiers Collectif est allé « planter » un arbre place Magenta sur l’emplacement de l’arbre tombé la veille, un support de présentation de nos propositions liées à la nature en ville.

 

  • Vendredi 20 septembre après-midi : Participation de plusieurs membres de Poitiers Collectif à la Marche pour le climat de Youth for Climate.

 

  • Rentrée des Initiatives Citoyennes.  Diffusion des photos. Remerciements et applaudissements aux bénévoles et particulièrement aux organisateurs.
    • Retours des personnes qui ont assisté à la Rentrée :
      • Super évènement !
      • Un événement formateur : le plein d’idées ! Pleins d’outils concrets, pour faciliter la discussion, boussole de la belle démocratie… Nous y avons trouvé des réponses à des questions comme « Comment aller chercher les gens dans les quartiers par le biais de porte à porte ? » (avec l’atelier, ça a donné des pistes). Besoin d’aller maintenant communiquer sur ces actions, cet esprit, dans les quartiers de Poitiers et Grand Poitiers.
      • Un bémol : quasi-absence de retours presse. Communication insuffisante sur le territoire ? Pourtant, de nombreux communiqués et relances ont été envoyés.
      • Bonne ambiance et groupe soudé. Un événement qui a permis de renforcer la cohésion au sein de Poitiers Collectif, tout le monde était content de se retrouver et c’est plaisant de travailler dans un tel cadre. L’exercice de l’élection sans candidat a montré la solidité du « groupe fondateur », ce qui était très impressionnant.
      • Cohésion du groupe, des groupes, laisse présager une campagne tout aussi réjouissante.
      • Logistique, intendance : Côté très professionnel : organisation très bien calée, crédit donné à l’évènement… sans trop de pression, bravo !
      • Superbes rencontres, cohésion et cohérence aussi avec les autres organisations de partout en France. Très bonne surprise vis-à-vis des réactions des gens qui ne sont pas de Poitiers, retours très positifs, y-compris en « miroir » sur la qualité et la solidité de note démarche.
      • Proposition, suite à un atelier, de désormais utiliser le terme « habitants » et non « citoyens ».
      • Et si on faisait un évènement de ce genre tous les ans ? 😊

 

2 – Validation des priorités politiques, objectifs et sous-objectifs correspondants.

Objectif et déroulé :

Par une méthode inspirée de la gestion par consentement, identifier les objections, sur le « fond politique » des objectifs, voire sur la sémantique, puis aboutir à une formulation consensuelle.

Précision : il s’agit aujourd’hui de nous mettre d’accord sur le intentions politiques (priorités, objectifs). Ensuite, en découlera l’analyse des propositions par groupes, qui comprennent des éléments très concrets. La présentation finale du programme comprendra des exemples très concrets, qui seront priorisés par les groupes thématiques, et le groupe communication.

Passage des Priorités / Objectifs / Sous-Objectifs une par une.

 

Changements d’ordre général :

Proposition de changer citoyen par habitant partout : acté.

Pour prendre en compte de la demande, suite à la dernière plénière, de mieux valoriser les dimensions sociales et éducatives (1er budget de la ville) dans le programme, proposition de diviser l’objectif « Garantir une ville bienveillante » en deux :

1/ Renforcer les solidarités

+ Ajouter un objectif « Fonder la solidarité sur le partenariat avec les acteurs du territoire »

+ Ajouter « Soutenir particulièrement les femmes en situation de précarité »

2 / Poitiers, ville éducatrice : une priorité réaffirmée

              + Ajouter un objectif « Pour une éducation ouverte à la ville et aux choix de ses habitants » + des sous-objectifs « Des familles actrices de leurs choix éducatifs, dès la petite enfance » / « Des espaces éducatifs exemplaires et ouverts »/ «  Associer et respecter l’ensemble des acteurs éducatifs »

              + Ajouter un objectif « Pour un projet éducatif de territoire formant les citoyens du XXIe siècle », incluant notamment le débat sur le numérique, et le projet de territoire autour de l’éducation nature.

 

Balayage par grande priorité :

1 – Préserver les ressources naturelles

  • Prioriser la qualité de l’eau : Le terme « prioriser » pose probème. Idées alternatives : améliorer ; retrouver ; protéger > Choix de « Améliorer la qualité de l’eau« 
  • Prioriser la qualité de l’air que nous respirons > Par similitude de formes, choix de « Améliorer la qualité de l’air« 
  • Mieux connaitre les ressources vitales du territoire : Interrogation sur le terme « vitales » ; terme « connaître » pas assez clair vis-à-vis de ce que l’on veut faire de ces ressources ; interrogation autour de la notion d’ « autonomie du territoire ». Demande de faire apparaitre la notion de partage car tout le monde doit y avoir accès.  [Attention à ne pas changer la volonté du groupe, et prendre en compte le programme dans son ensemble – le partage est abordé ailleurs]. Proposition alternative : Mieux connaitre et protéger les ressources vitales du territoire. > Solution choisie : maintenir la dénomination, mais faire remonter cet objectif en premier car les autres points en découlent.

 

2 – Construire l’autonomie alimentaire du territoire

  • Échanges autour de la notion d’ « autonomie » : Synonyme d’autarcie ? Le terme peut donner le sentiment qu’on est coupé du reste du monde ; y a -il suffisamment de pédagogie autour de ce terme ?
  • Importance de prendre en compte la dimension sociale de cette priorité ;
  • Vote sur plusieurs propositions :
    • Encourager la production alimentaire par et pour le territoire – 0
    • Construire une offre d’alimentation locale – 3
    • Soutenir la production alimentaire par et pour le territoire – 0
    • Soutenir la production alimentaire locale accessible à tous – 22
    • Encourager la production alimentaire de proximité – 10

 

3 – Mettre l’urbanisme au service de nos priorités écologiques [ajout « et sociales »]

  • Pour un aménagement concerté de Grand Poitiers, supprimer ensuite « favorisant la complémentarité »
  • Suite aux retours de la dernière plénière, « Densification urbaine intelligente » est remplacé par « Assurer une urbanisation équilibrée » ;
  • Protéger les terres non-artificialisées (terres agricoles, friches, …) > Ajouter forêts dans la parenthèse
  • Enlever le terme « politique municipale de logement » > politique de logement > Politique du logement
  • Plutôt que mixité sociale > remplacer par « de lien et de mixité sociale« 
  • Impulser des démarches vertueuses avec et envers les professionnels  pas clair, la demande est de diviser en deux sous-objectifs : Sensibiliser pour encourager la sobriété énergétique (actions de communication / sensibilisation) ET Pour une transition énergétique accessible à toutes et à tous (plutôt aides directes).
  • Question : « Viser un patrimoine à énergie positive » > Pourquoi pas de date indiquée, alors que des échéances le sont pour plusieurs autres objectifs ? > Car il est très difficile de pouvoir chiffrer ce genre de mesure, ce qui compte, c’est notre intention « ferme », l’objectif que nous visons. Obligation de résultats, mais difficile de s’engager sur des moyens.
  • « Aménager un territoire résilient » > Problème avec le terme « résilient », pas assez grand public > Il a déjà été changé partout dans le programme (4 occurrences en moins), mais ici, on ne trouve pas de terme pour le remplacer.

 

4 – Nous réapproprier l’espace public

  • Libérer l’espace public > Terme qui manque de clarté quand on n’a pas les propositions ; proposer ouvrir à la place de libérer ? « Favoriser l’appropriation de l’espace public » pourrait être plus parlant vis-à-vis des propositions > à arbitrer par le groupe com’ lors de la finalisation du programme.
  • « Pour un espace public éthique, responsable et sécurisant » -> Que veut dire « éthique » ? Est-ce que ça rajoute quelque chose par rapport à « sécurisant » ? > Supprimer le terme « éthique » dans le titre.

 

5 – Engager une transition globale vers des mobilités douces et collectives

  • Rien à changer, sauf des ajouts suite aux retours de la dernière plénière (demande de plus de social) :

Objectif : « Mieux adapter les transports collectifs aux besoins des poitevins »

Sous-objectif : Mieux répondre aux besoins des plus précaires

    • Mieux adapter les horaires et parcours de lignes de transports collectifs aux réalités professionnelles des femmes salariées, notamment celles travaillant sur la zone du Futuroscope ou Zone de la République (étude sur les parcours de mobilité des flux de travailleuses poitevines, en particulier résidant dans les QPV, puis adaptation des horaires et lignes de bus en conséquence).

Par exemple : les femmes guinéennes, nombreuses, qui habitent dans les quartiers et travaillent dans les hôtels du Futuroscope, pour lesquelles il n’y a ni horaires ni lignes directes adaptées.

    • Inclure dans les projets les problématiques d’accessibilité et de sécurité dans les transports, notamment pour les femmes (service de nuit sécurisant, arrêts à la demande …) – Inclure dans les projets les problématiques d’accessibilité et de sécurité dans les transports, notamment pour les femmes (service de nuit sécurisant, arrêts à la demande …)
    • […]

 

Sous-objectif : Augmenter la fréquence sur les lignes les plus fréquentées

    • Plus de navettes entre le Campus de Beaulieu et le centre ville;
    • Plus de navettes ou de TER entre le Futuroscope et le centre ville;
    • […]

 

6 – Renforcer les solidarités

  • La proposition sur la « laïcité ouverte » a été reformulée par le collectif programmatique en « Garantir l’égalité de chaque citoyen dans l’exercice de ses croyances ».

Riches échanges. Cela relève t-il de la municipalité ? Non, si l’on considère que la loi de 1905 impose une neutralité des collectivités à l’égard des religions. Oui, si l’on considère que la municipalité doit traiter les problèmes de discrimination qui existent dans l’espace public sur des motifs religieux (violences dans les transports liées au port du voile, problèmes de sécurité aux alentours des lieux de culte, etc). […]

> Il est décidé d’ « extraire » cette proposition du programme. Le groupe de travail qui traitera cette thématique pendant la campagne pourra organiser un débat sur le sujet.

  • Suite aux retours de la dernière plénière, la proposition « Construire des hébergements pour accueillir les femmes victimes de violence (la précarité reste un des facteurs qui empêche de quitter une situation de violence) » est enlevée (car éloigner les femmes apparaît de moins en moins comme la solution à privilégier… Double peine pour elles, quid des hommes ?)

 

 7 – Poitiers, ville éducatrice : une priorité réaffirmée

  • Interrogation sur le terme « éducation ouverte à la ville »> A reformuler éventuellement dans le programme final, renvoyé au groupe com’.
  • Ville éducatrice ? Ville apprenante ? > Simplifier la proposition en « L’éducation : une priorité réaffirmée»

 

8 – Encourager un développement local pour et par les poitevin.e.s

  • Soutenir l’Économie sociale et solidaire, au service de la transition écologique > Supprimé. Nous soutenons l’ESS dans son ensemble.
  • « Mieux valoriser les richesses du territoire de Poitiers par la mise en réseau des acteurs, au niveau local, régional et national » > Supprimer « au niveau local, régional et national » et remplacer par « à tous les niveaux »
  • Problème avec le terme « local de proximité » (redondant) > Supprimer « local »
  • Hiérarchisation des propositions > Mettre en dernier le soutien à la monnaie locale
  • Service public humain ? Échanges autour du terme. Pour des services publics accueillants / humanisés > / bienveillants / accessibles / conviviaux / mieux adapté aux usages des habitants ou conserver / maintenir les services publics ? > Changer de chapeau pour « Maintenir des services publics adaptés aux besoins des habitant.e.s » + Cette proposition est mise avec la priorité « Renforcer les solidarités ».
  • Pour un emploi qui a du sens pour toutes et tous > Remplacé par « Pour une politique de l’emploi solidaire »

 

9 – Revitaliser la participation citoyenne et la démocratie locale

Un groupe mandaté lors de la dernière plénière travaille actuellement sur ce thème, qui doit être approfondi (nous sommes très attendus sur nos modalités de gouvernance !). Le thème sera mis en discussion lors de la plénière du 23 octobre.

10 – Offrir un droit à la Nature pour les poitevin.e.s, au quotidien et tout au long de la vie

  • Mettre la partie sur « Éducation nature » aussi avec la priorité « Éducation »

 

Débats génériques :

  • Quelle place pour la culture dans le programme ? Elle n’apparaît pas ou apparaît peu formellement. Est-ce que c’est un « impensé », un manque ? Quelle place pour le Conservatoire par exemple ? Le groupe thématique qui a travaillé sur ce thème soutient la notion de « Droits culturels », avec une culture qui ne serait pas en silo, mais diffusée partout : se réapproprier l’espace public, etc.

Mandater un groupe pour retravailler des points ? Plutôt proposition que les personnes qui souhaitent éclaircir le programme sur sa vision de la culture soient mis en relation avec la facilitatrice du groupe.

  • Rappel qu’il s’agit d’un programme évolutif, qui pourra encore être complété dans les prochaines semaines, les prochains mois, au fil des ajouts sur les thèmes où il y a encore des manques, et des propositions récoltées pendant la campagne. Pour laisser la place aux habitants dans le programme, il faut que le programme reste « ouvert ».

Les 10 priorités, objectifs et sous-objectifs correspondants sont finalement adoptés  par un vote.

 

Prochains rendez-vous :

  • « FAIRE PLACE À LA NATURE EN VILLE »  Conférence et Marche exploratoire avec Alain Persuy. Samedi 28 septembre, à partir de 14h30 (accueil café 14h15) à la salle Timbaud.

 

  • Plénière #12, 9 octobre, 20h30 au Moulin de Chasseigne : « La mobilité en débat » : 1 – La gratuité des transports collectifs, quelle vision porter dans le programme de Poitiers Collectif ? 2 – Quel avenir pour l’aéroport de Poitiers Biard ?

 

  • Plénière #13, 23 octobre, 20h30 au Moulin de Chasseigne : « Quel schéma de gouvernance pour notre municipalité ?«