Christian Michot

55 ans, directeur d’une association

Christian Michot, candidat poitiers collectif
J’habite Poitiers depuis une quinzaine d’années et je travaille dans le quartier des Trois Cités comme directeur salarié d’une association d’insertion sociale et professionnelle.
Par mon implication professionnelle, je suis particulièrement attentif aux problématiques de précarité sous toutes ces formes, mais aussi très attaché à soutenir les formidables potentiels de solidarités actives mis en œuvre par des personnes ou des associations. Je suis par ailleurs membre et co-président du Centre LGBTI du Poitou, initiateur de la Marche des Fiertés et de bien d’autres actions de luttes contre les discriminations que subissent les personnes LGBTI.
Membre du PCF, mon engagement politique s’inscrit naturellement dans des actions militantes sur le quartier des Trois Cités. J’ai également été candidat aux élections cantonales en 2011, départementales en 2015 dans le cadre d’un accord avec EELV, en binôme avec Claude Thibault où nous avions devancé le Front National, et enfin aux élections législatives de 2017.

Pourquoi vous êtes-vous engagé.e dans Poitiers Collectif ?

Mon engagement à Poitiers Collectif résulte d’un accord politique auquel je souscris pleinement dans la mesure où il répond à des attentes fortes de nos concitoyens : rétablir la justice sociale, repenser l’ensemble de nos modes de production et de consommation avec une visée écologique, refonder l’action politique, redonner espoir… un autre monde est possible.

Quelle est la proposition de notre programme qui vous tient le plus à cœur, et pourquoi ?

L’échelon municipal est un échelon de proximité pour agir et contrer toutes les politiques de régressions sociales et écologiques : beaucoup des mesures que nous proposons répondent à cet objectif.

Les thématiques sur lesquelles je peux apporter mon appui L’insertion sociale et professionnelle ; la solidarité ; la lutte contre toutes les formes d’exclusion et discriminations ; l’expérimentation Territoire Zéro Chômeurs ; l’économie sociale et solidaire