Coralie Breuillé-Jean

34 ans, animatrice sociale

Coralie Breuillé-Jean, candidate poitiers collectif
Je suis arrivée à Poitiers en 2006, et n’ai pas pu me résoudre à la quitter. Je suis animatrice sociale, j’ai travaillé dans la plupart des quartiers politiques de la ville de Poitiers.
Mon métier est un engagement en soit. Je suis une technicienne de l’éducation populaire : cela implique un engagement pour que chacun ait accès aux savoirs, à la culture, au sport, aux loisirs … et pour faciliter le lien social.
Je suis militante du PCF depuis 2007. J’y ai mené les campagnes en cohésion avec mes engagements : défense des services publics, partage des richesses, droits universels.
Je suis conseillère municipale à la restauration collective depuis 2014. Cela m’a permis de travailler sur la relocalisation des achats de denrées, la baisse de la consommation de produits carnés, la lutte contre le gaspillage alimentaire, l’éducation au goût et à l’alimentation.

Pourquoi vous êtes-vous engagé.e dans Poitiers Collectif ?

Karl Marx a écrit « Le capital épuise deux choses, le travailleur et la nature ». J’ajouterai que le capital épuise le lien social.

Les trois piliers de Poitiers Collectif, justice sociale, écologie et démocratie, me semblent donc cohérents avec une lutte locale contre les effets du capitalisme. Poitiers Collectif incarne un changement de gouvernance, d’habitude et de méthode en faisant le choix d’allier les partis politiques et la participation citoyenne.

Quelle est la proposition de notre programme qui vous tient le plus à cœur, et pourquoi ?

Si je ne devais choisir qu’une proposition, ce serait celle de l’accompagnement à la création de centres de santé dans tous les quartiers de Poitiers. En plus de permettre l’accès pour tous à des soins de qualité et la soustraction de la santé aux intérêts financiers ,la création de centres de santé est un exemple réussi de pouvoir d’agir des habitants.