Vivien Juchault-Stupar

29 ans, enseignant

Enseignant en Histoire et Géographie dans l’académie de Poitiers. Licencié de géographie, j’ai poursuivi des études en éducation & formation, puis terminé mon cursus par un diplôme d’ingénierie et droit de l’environnement.
Ce parcours est animé par l’intérêt que je porte aux relations qu’entretient la société avec son environnement, à la préservation de la nature, ainsi qu’à la priorité écologique et sociale à laquelle nous sommes confrontés. C’est, j’en suis convaincu, par l’Éducation, soutenue par une démocratie participative et citoyenne, que nous parviendrons à établir les fondations d’un contexte favorable pour le futur des nouvelles générations.
Poitevin de longue date, habitant du quartier Montierneuf, engagé dans l’éducation populaire, je reconnais, au travers du programme de Poitiers Collectif, des initiatives et des idées qui ressemblent aux témoignages et aux histoires de vie des amis, des parents, des habitants des quartiers de Poitiers.

Pourquoi vous êtes-vous engagé dans Poitiers Collectif ?

Car c’est un collectif hétérogène et citoyen, sans distinction sociale, sans corporatisme, à l’écoute, dont l’organisation permet d’espérer une dynamique nouvelle pour la ville de Poitiers tout en encourageant les valeurs qui sont déjà chères aux habitants.

Quelle est la proposition de notre programme qui vous tient le plus à cœur, et pourquoi ?

A mes yeux, les propositions parmi les plus positives du programme, sont celles qui portent le dialogue et l’action autour de la question environnementale (transports, énergie, habitat…), sans la départir de sa dimension sociale, tout en l’ancrant dans une réalité locale et citoyenne. L’exemple des projets ENr des collectifs citoyens me vient à l’esprit, ou celui d’un revenu minimum social garanti liant transition écologique et meilleure répartition des richesses.