[Nos premières semaines de mandat] Trois questions à Hélène Paumier

Depuis son lancement, Poitiers Collectif fait le choix de la transparence, afin de faire vivre au plus grand nombre la construction et le développement du projet.
 
Depuis notre entrée à la Mairie, la curiosité est au rendez-vous, et de nombreuses questions nous sont posées…. pour y répondre, nous donnons la parole aux élu.e.s afin de vous raconter les premiers pas de notre mandat !
 
Pour le quatrième épisode de cette série, et le jour de la rentrée, nous donnons la parole à Hélène Paumier, Adjointe à l’Éducation et aux écoles publiques.

Comment ça va depuis le début du mandat ?

Ça va très bien ! Passée la grande joie de la victoire j’ai eu la chance que l’on me propose cette adjointure « éducation-écoles publiques ». Je me suis sentie très bien accueillie par les services et extrêmement bien accompagnée. Il a fallu que j’apprenne une nouvelle langue (il y a beaucoup de sigles !) et que je prenne connaissance de tous les dossiers en cours tant d’un point de vue pédagogique que vie scolaire, ressources et partenariats.

Je me sens à ma place et je le répète très entourée tant par les élu·e·s que par le service éducation mais aussi les services administratifs et les personnels du cabinet. Le collectif a fonctionné pendant la campagne et cela continue : mes questions ne restent pas sans réponses et je sais déjà que notre programme concernant l’éducation va se décliner de manière transversale.

Peux-tu nous raconter ta vie d’élu depuis un mois et demi ? 

Je dirais qu’elle est intense et très variée. Je profite de ce qui est pour moi encore des « vacances » (avant la reprise à mi-temps de mon travail d’enseignante en lettres en lycée) pour en faire le plus possible et prendre vite connaissance de tous les dossiers que ce soit la réhabilitation des écoles que ce soit les PEDT (Projet Éducatif de Territoire) et PRE (Programme de Réussite Éducative) ou bien prendre le temps de recevoir les parents qui en ont besoin ou les partenaires.

Je prends beaucoup de notes, les relie, surligne… je ne vais pas jusqu’à me faire des fiches mais presque ! Je m’organise au mieux pour que l’année à venir soit un terrain le plus défriché possible. J’ai toujours beaucoup de plaisir à venir à la mairie : je le disais, c’est très varié et je peux dans la même journée passer deux heures sur des rénovations thermiques d’écoles et rencontrer des parents ou organiser des temps forts à venir pour la suite (notamment la rentrée, vous l’imaginez bien !)

Quels sont les points du programme que tu vas mettre en œuvre pendant le mandat ?

Un des premiers, c’est la réhabilitation des écoles, chantier – c’est le cas de le dire – déjà bien entamé sur la précédente mandature. Il va falloir le poursuivre avec ce que nous avons inscrit dans notre programme : tendre vers des bâtiments à énergie positive, végétaliser les cours d’école, tenter de gommer les discriminations dans l’espace des cours de récréation, travailler le plus possible avec le citoyen.n.es concerné·e·s.

Par ailleurs, Poitiers collectif s’est vraiment construit sur un mode participatif, dans un climat d’écoute et de sérénité. Nous avons vraiment à cœur – et particulièrement en ce qui concerne l’éducation – de renforcer cette dimension collective. Pour prendre un exemple concret, le conseil d’école est un « lieu » de parole et de réflexion qui va être travaillé dans les 15 jours à venir du côté des élu·e·s : faire circuler l’information, s’informer en amont, suivre avec les responsables de secteur les problématiques et les particularités de chaque établissement.

Un des points du programme que nous allons aussi mettre en œuvre très rapidement c’est l’ouverture de l’école sur la ville. Cela se faisait déjà bien entendu, mais nous voulons renforcer cette dimension. Si les 2S2C (Santé, Sport, Culture et Civisme : dispositif national mis en place fin juin pour le retour des élèves en demi-groupes) sont remis en œuvre, nous allons tenter d’en profiter pour aller vers l’extérieur, aller dans les nombreux parcs de la ville, visiter des lieux riches d’Histoire et de découvertes… Poitiers a un patrimoine exceptionnel et varié : on ne peut pas laisser des enfants des quartiers périphériques ne jamais venir au centre-ville ou ne jamais découvrir ce patrimoine et inversement ne pas emmener les enfants du centre-ville vers la grande richesse des quartiers.

Enfin Poitiers Collectif est très attaché à l’éducation populaire donc nous comptons bien, dans la mesure où nous partageons une délégation avec l’adjointure Éducation Populaire en la personne de Julie Fontaine (qui s’occupe de l’accompagnement scolaire et des temps péri-scolaires), renforcer les liens existants déjà entre les associations, les associations partenaires de l’école et les écoles elles-mêmes notamment sur les temps périscolaires et extrascolaires. L’éducation, je le répète, transversale dans notre programme, concerne tous les âges et tous les espaces/temps de la vie. Nous ferons en sorte qu’elle permette à chacun·e d’apprendre, d’échanger et de s’émanciper.

Merci à Hélène Paumier pour ses réponses et à très vite pour de nouvelles expériences d’élu.e.s !