Ouvrons notre liste ! Compte-rendu plénière #18

Notre dix-septième plénière publique a réuni une soixantaine de personnes, au Centre d’animation de Beaulieu, le 8 janvier.

 

Suivez le déroulé de la plénière, avec le support qui était projeté !

➡️Pleniere 18⬅️

I. Les actualités politiques.

Après quelques mots d’accueil et de vœux pour l’année nouvelle, un point sur les soutiens est donné pour mentionner les 3 dernières organisations qui ont rejoint Poitiers Collectif : Génération Ecologie, le Parti Communiste Français et A nous la démocratie.

II. Nouveaux candidats, nouvelles candidates

Pour rappel, en novembre 2019 : 20 premier.e.s candidat.e.s ont été désigné.e.s, qui ont émergé au sein du collectif.

Aujourd’hui : une deuxième équipe de candidat.e.s, proposé.e.s par les groupes de Poitiers Collectif, nous rejoint, pour diversifier notre liste ! Ils sont issus de propositions des groupes thématiques qui ont travaillé sur le programme et sont parrainées par les candidats déjà nommés.

Chaque nouvelle personnalité est invitée à se présenter succinctement.

A venir le 22 janvier : validation par la plénière d’une liste de 53 candidat.e.s.

Voici un résumé de la présentation de chacun.e :

  • Alexandra Besnard: engagée depuis longtemps dans l’associatif, elle travaille au sein de l’ONG Initiative Développement. Elle a par ailleurs assumé la présidence de la radio locale Pulsar. Animée par le souhait de donner une place à chacun, elle considère la créativité et l’innovation comme les leviers indispensables à une politique locale efficace.
  • Antoine Coutelle : investi dans Poitiers Collectif depuis les débuts, Antoine a ressenti le besoin de s’impliquer suite à des déceptions vis-à-vis des politiques locales. Enseignant et inspecteur d’éducation, il a participé au travail du groupe gouvernance.
  • Ghislain Bourdilleau: consultant en communication, militant sur le terrain des questions sociales et d’inégalités, Ghislain est impliqué sur le territoire notamment par la création d’un supermarché participatif et coopératif ; le Baudet. Il retrouve au sein de Poitiers Collectif les valeurs d’écologie, de justice sociale et d’écoute qui animent ses engagements.
  • Rafael Dos Santos: jeune ingénieur d’origine portugaise, fondateur d’éclowtech, une société coopérative qui travaille sur les low technologies et un projet fondé dans le respect de ses valeurs de partage et de dialogue. Il découvre Poitiers Collectif après s’être rapproché d’autres organisations comme Alternatiba. Pour Rafael, Poitiers peut devenir un modèle en termes d’écologie, de démocratie et de politique sociale.
  • Alexandra Duval : militante féministe (planning familial), engagée dans l’éducation populaire, Alexandra a rejoint Poitiers Collectif en se rapprochant du groupe gouvernance ; une thématique qui l’anime particulièrement. Son souhait d’une participation de tous à la chose publique et d’une libre parole ont trouvé un écho dans la démarche de Poitiers Collectif.
  • Vivien JuchaultStupar : jeune professeur d’Histoire, Vivien est rompu aux méthodes d’éducation populaire et participatives. Issu d’une famille de militants, il rejoint Poitiers Collectif en confiance fort des nombreuses connaissances qu’il y trouve, et pour y faire vivre ses convictions écologistes.
  • Katia Lipovoi : retraitée de la chambre de commerce et militante de longue date, engagée dans de nombreuses causes qui ont trait à la défense de la nature, Katia s’est illustrée dans les médias (elle a notamment été remarquée par Guillaume en s’interposant à corps défendant à l’abattage d’arbres à Beaulieu. Elle est convaincue de l’importance de la communication et de la sensibilisation dans un contexte ambiant parfois décourageant.
  • Annick Mathé : retraitée du monde la santé où elle a longtemps exercé (service psychiatrique notamment) et œuvré à reconsidérer la place du malade, Annick fut une syndicaliste militante et s’est illustrée sur le front de l’aide aux migrants. Passionnée d’engagement et convaincue par l’émancipation collective, Annick est à l’origine de Jardi nature, un jardin associatif au cœur de la ville. L’économie sociale et solidaire est un aspect du programme de Poitiers Collectif qui l’intéresse tout particulièrement.
  • Amir Misrih : (absent mais présenté par Maryse) Commerçant, en parallèle d’une activité de fonctionnaire au rectorat, Amir a créé la boutique «Les Saveurs d’Alep », aux Couronneries puis en centre ville. Amir est volontaire pour prendre part à un engagement collectif. Il a mis en place la vente en vrac dans son commerce et privilégie la qualité des relations avec sa clientèle.
  • Hélène Paumier : enseignante, présidente d’une association d’éducation populaire, Hélène a suivi l’évolution de Poitiers Collectif depuis le début. Animée par le besoin de construire du ‘positif’, elle a connu des déceptions dans son engagement syndical, miné par les conflits de personnes. Au sein du Lycée pilote, elle œuvre à des projets collectifs (ateliers d’écriture..) considérant son travail comme un lieu d’engagement. L’existence d’une véritable ségrégation scolaire à Poitiers la heurte.
  • Clémence Pourroy : ancienne militante et candidate EELV à Paris lors des élections 2014, Clémence est avant tout une humaniste engagée. Elle a travaillé à la Croix Rouge et se sent concernée par les questions d’Economie Sociale et Solidaire. Ses angoisses et colères récentes face à la crise climatique et sociale l’ont amenée à se relancer dans un militantisme actif par le biais d’Alternatiba puis de Poitiers Collectif dont elle salue l’ambition.
  • Baptiste Regnery : il est un acteur local de la protection de la nature de part son poste à l’agence de la biodiversité, son engagement et son expertise sur ces questions. C’est un écologue de formation qui est passé par le Muséum. Baptiste est attaché à l’intérêt général qu’il traduit au quotidien par un engagement associatif et une veille citoyenne sur le territoire. Il est à l’initiative de sorties natures organisées dans l’école de ses jeunes enfants. Il travaille depuis plusieurs mois au sein du groupe biodiversité de Poitiers Collectif dont il retient la mesure phare qu’est le permis de végétaliser.
  • Pierre Rigollet : c’est par son poste de coopérateur au Baudet que Pierre a découvert Poitiers Collectif. Formé aux sciences de l’ingénieur, puis aux Beaux-arts où il n’a eu de cesse d’être confronté aux logiques concurrentielles et pécuniaires, il prend un virage radical et se lance sur les routes de France en quête de partage et de désintéressement, ce qui l’amène à prendre part à des chantiers de construction bioclimatique et s’engager sur le terrain de l’écologie. Peu à peu ramené à la politique par la prise de conscience que rien n’est possible seul, il s’installe à Poitiers et participe notamment à la création d’une monnaie locale.
  • Gilles Tillet : artisan du bâtiment, Gilles découvre Poitiers Collectif de façon originale en hébergeant les premières réunions du groupe coordination. Sa curiosité et son ouverture d’esprit l’amènent peu à peu à prêter l’oreille aux échanges qui s’y tiennent. Son activité lui laisse peu de temps mais il est séduit par le niveau d’écoute et d’ouverture au sein de la démarche qui ont nourri son désir d’engagement.

Bienvenue à toutes et à tous au sein de l’équipe !

III. Lancement des outils de campagne 2020

Ghislain et Charles, membres du groupe Communication, présentent les outils supports de notre campagne jusqu’à l’élection !

  • Un programme-poster, qui comprend un texte engagé, une photo de groupe (amenée à changer lorsque nous serons les 53 au complet!) et les 60 propositions prioritaires remontées par les groupes !
  • Une v2 du site, qui sera complétée dans les prochaines semaines, qui permettra notamment de présenter le programme et les candidat.e.s individuellement !
  • Et un clip de campagne dévoilé ce soir !

IV. Organisation de la mobilisation

Nous nous sommes organisés en semaines thématiques : 10 semaines, 10 priorités de notre programme, avant l’élection. Ce sera l’occasion de diffuser nos propositions-phare, et d’organiser des actions-phare.

Mais un groupe « mobilisation » est spécifiquement dédié à l’organisation des collages, tractages, porte à porte et boîtage, qui ont déjà commencé.

Pour rejoindre la liste de diffusion des informations liées à la mobilisation, contactez-nous à l’adresse contact@poitierscollectif.fr !

 

Pour finir la plénière, nous nous entraînons, par groupe, à la méthode « Alinsky » : une méthode qui a fait ses preuves lors du porte à porte, qui nous avait été présentée lors de la Rentrée des Initiatives Citoyennes. Une méthode que nous allons mobiliser pour aller à la rencontre des habitant.e.s et leur présenter Poitiers Collectif !

Les participants ont pu se répartir par binôme, pour couvrir les quartiers dans la prochaine quinzaine.

 

Prochaine plénière : mercredi 22 janvier, à 20h, au Moulin de Chasseigne.