La charte évolutive

Au départ de la démarche

Une première charte évolutive …
Rédigée collectivement lors des premières rencontres Poitiers Collectif

Le cœur de notre projet repose sur la conviction que chaque citoyen·ne, habitant.e de Grand Poitiers, a une place dans la construction de propositions pour son territoire de vie et dans sa pleine participation à la vie de ce territoire. Chacun·e est reconnu·e dans sa capacité à agir dans l’intérêt collectif au bénéfice du territoire et des habitant·e·s. Cela, dans le respect des personnes et de la diversité tout en étant attentif·ve au maintien et au développement de la mobilité et de la mixité – territoriale/géographique, sociale, générationnelle, culturelle …

 

Pour nous, le renouvellement politique signifie laisser moins de place aux partis, pour être plus ouverts. Nous espérons que ce projet soit plus fort que les différences ou oppositions de partis. Que les différences ou oppositions d’âges ou encore, que les différences ou oppositions sociales …

 

Nous voulons agir en construisant à l’aide de tou·te·s, une alternative ambitieuse sur la base de propositions réalistes pour le territoire de Grand Poitiers : un territoire en transition vers une écologie appliquée à tous les thèmes dont la collectivité porte la responsabilité.

 

Nous voulons soutenir une organisation harmonieuse de Grand Poitiers. Un centre-ville historique revitalisé, des espaces urbains, périphériques et ruraux … tous intégrés au développement économique durable de notre ville. De la même façon, nous souhaitons contribuer à la revitalisation des commerces du centre-ville, participer à la transformation de l’agro-industrie en productions bio locales, encourager les circuits courts, développer les déplacements doux et des modes de transports publics et collectifs partagés. Le tout en garantissant une meilleure répartition sur le territoire permettant de s’engager dans la vie culturelle et sociale, de se former, créer, inventer, accueillir…

 

Nous nous engageons à rendre compte de notre action en la présentant sous la forme de fiches projets et en l’évaluant à partir de critères déterminés collectivement et sous forme participative.

 

Partie II : Charte de fonctionnement

 

Cette partie de la Charte a été ajoutée en avril 2019, dans un contexte où Poitiers Collectif est de mieux en mieux identifié dans le paysage local, et fait l’objet de nombreuses sollicitations et projections médiatiques et politiques. Cela nous amène à valider collectivement les principes selon lesquels nous proposons d’organiser nos relations avec les individus ou organisations qui souhaitent prendre part dans la campagne municipale à venir.

 

En préalable, nous réaffirmons que le choix des candidat.e.s qui porteront publiquement le projet de Poitiers Collectif, de même que notre stratégie électorale, ne pourront être engagés que sur la base d’un programme validé collectivement. Par conséquent, en cohérence avec le calendrier de notre projet, aucune négociation formelle n’aura lieu avant l’automne 2019.

 

Néanmoins, nous souhaitons que notre démarche incarne une « ouverture active » et une attitude bienveillante vis-à-vis de ceux qui s’intéressent de près ou de loin à notre démarche, participent à nos événements, etc.

 

Notre communication :

 

/      Les réseaux sociaux : La communication doit majoritairement reposer sur les envois des groupes, et doit suivre un principe de prudence vis-à-vis de la réception politique qui pourrait être faite des publications. Nous réaffirmons notre confiance envers le groupe Communication pour communiquer sur l’avancement de la démarche Poitiers Collectif.

 

/      Les médias : Si nous sommes sollicités, nous acceptons l’invitation, dans le but de faire connaître Poitiers Collectif, mais nous demandons toujours d’apparaître à deux et à parité, lorsque cela est possible. Nous diversifions les personnes prenant la parole publiquement au nom de Poitiers Collectif, pour ne pas personnifier le projet.

 

/      Le relais des événements/mobilisations qui nous sont envoyés : lorsque nous recevons des invitations à des événements ou des mobilisations, nous les intégrons à la rubrique « Ca peut vous intéresser » de la newsletter de Poitiers Collectif. En cas de besoin, le groupe Communication peut solliciter les groupes de travail concernés pour avoir leur avis. Concernant les événements organisés par les partis politiques, nous les relayons dans la newsletter si on considère qu’ils peuvent être utiles pour notre démarche, à condition qu’ils ne soient pas liés à une élection (européenne en ce moment, par exemple).

Cette question sera à redéfinir à l’automne, à l’issue de la validation du programme.

 

Notre fonctionnement interne :

 

/      Chaque personne est invitée à nourrir la démarche avec ses expériences personnelles et professionnelles, sans être porte-parole d’une quelconque organisation : on est poitevin.e engagé.e, avec son expérience, ses connaissances, mais c’est tout ce qu’on défend !

 

/      Les groupes sont tous à égalité : il n’existe pas de hiérarchie entre les groupes transversaux (Coordination, Finances, Communication, Mobilisation) et les groupes thématiques ; ils sont tous ouverts, et peuvent accepter de nouveaux membres à tout moment de la démarche ;

 

/      Le cadre de sécurité que nous proposons pour le projet demande de respecter les principes suivants : Bienveillance / Confidentialité / Souveraineté / Expression concise / Posture d’écoute / Demander la parole / Utiliser des gestes pour faciliter le processus / Respect des horaires / Loyauté = appliquer les décisions prises en groupe / Gestion des décisions par consentement

 

Poitiers Collectif et les organisations politiques :

 

/      Lors des rencontres politiques, qu’elles soient à notre initiative ou que nous répondions à l’invitation extérieure formelle d’une organisation, nous y allons toujours à deux au moins et à parité dans la mesure du possible, et les rencontres font toujours l’objet d’un historique et d’un compte-rendu écrits accessibles à tous.